La cocréation

La métamorphose de la chenille en papillon 

Le mécanisme de la métamorphose de la chenille en papillon est basé sur l’existence de cellules dites imaginales qui apparaissent dans la chenille dès la première phase de leur développement. Ces cellules ne s’activent que lorsque la chenille se suspend pour se transformer en chrysalide (avant cela, elles ne jouent aucun rôle).

Ces cellules Imaginales se reconnaissent, se regroupent, se multiplient pour former des disques imaginaux, qui donnent en quelque sorte le schéma du futur papillon.

Mais au débuts ces disques imaginaux, même si ils représentent une étape naturelle de l’évolution de la chenille, sont considérés comme des corps étrangers par le système immunitaire de la chenille qui tente de les détruire.

Puis, à mesure que les disques se multiplient et commencent à se souder les uns aux autres (à se connecter), le système immunitaire de la chenille s’effondre et son corps commence à se désagréger.

Quand les disques atteignent Leur maturité, le corps désagrégé de la chenille  achève sa transformation vers l’état de papillon.

L’effondrement de la structure de de la chenille est essentiel dans l’apparition du  papillon

De l’ancien au nouveau monde …
 
Nous sommes tous les cellules imaginales du nouveau monde … Grâce au  biomimétisme, Nous
comprenons l’importance de la connexion des êtres véritables que nous sommes ainsi que celle des communautés que nous formons.
 
Au départ, les cellules imaginales sont nombreuses et isolées. Nous avons besoin de nous regrouper dans des buts Communs, pour échanger et commencer à cocréer un futur commun, à plusieurs. Quelques exemples actuels sont les Colibris, le Grand Changement, les Ouishare, les groupes dans les réseaux sociaux, le Défi des 100 jours, Playing for Change, Les Facettes, les sites ou les webradios d ‘ »ouverture et d’éveil », les groupes écologistes, la communauté évolution consciente, des événements et des films aussi comme en Quête de Sens ou Demain … Tant d’autres encore … Il Faut bien noter que le but final de ces regroupements et de ces communautés est le même.
Le système en place les ignore d’abord puis réalisant la menace que représentent ces nouvelles forces vives (les disques imaginaux que forment les groupes) pour le maintien du pouvoir,  réagit en les contraignant, dans la mesure de ses possibilités et selon ses moyens d’expression (état d’urgence, repression, violence …). La destruction est le but.
Ce n’est qu’à partir du moment où les disques imaginaux  se connectent entre eux que le basculement intervient. Pour lui donner toutes ses chances, mieux vaut utiliser pour relier entre eux ces groupes et mouvements trop disséminés, de nouvelles façons d’être ensemble … de nouveaux modes de gouvernance où la re-Connaissance, se Soutien, l’égalité, la responsabilité individuelle , la coopération et les valeurs humanistes remplacent l’ignorance, la concurrence, etc. …
La situation actuelle montre la nécessité de connecter tous les Groupes entre eux. Nous avons su les cocréer. Nous pouvons cocréer leur connexion par l’intention. Cette connexion est essentielle pour atteindre la masse critique qui va permettre sous peu le basculement vers le nouveau.
Mon hypothèse est que cette intention de reliance puisse être véhiculée par la musique. La musique relie les cœurs … elle permet aussi d’être, d’imaginer, de rêver, d’affirmer et surtout de danser la vie avec un grand V et dans le même temps de suivre le mouvement et le rythme du cœur de la nouvelle humanité, dans la joie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *